Chargement...
Aller au contenu principal

André-François Marescotti

MARESCOTTI

[1902-1995]

BIOGRAPHIE

voir aussi : CATALOGUE DES ŒUVRES

André-François Marescotti est né à Carouge le 30 avril 1902 d’un père italien et d’une mère savoyarde. Après des études de dessinateur technique au Technicum de Genève, profession qu’il abandonnera rapidement pour se consacrer à la musique, Marescotti reçoit sa formation musicale d’abord au Conservatoire de Genève (Alexandre Mottu, piano ; William Montillet, orgue ; Charles Chaix, harmonie, contrepoint, composition), puis chez Jean Roger-Ducasse à Paris (composition). 

En 1930, il crée Première suite en Sol qui montre qu’il est en parfaite possession de ses moyens techniques et expressifs. L’influence qu’il a reçue de Chabrier ou de Ravel le rattache entièrement à l’esthétique française de son temps. Après la seconde guerre mondiale, il adopte très librement l’écriture dodécaphonique en renonçant d’emblée à l’application stricte et sérielle, mais en s’ajustant au contenu sémantique et expressif de son discours.

Outre son travail de composition, André-François Marescotti occupe une place fondamentale dans la vie de la musique européenne et genevoise. Organiste à Compesières, chef de chœur à l’église du Sacré-Cœur, maître de chapelle à l’église Saint Joseph et régisseur de musique au théâtre de la comédie, il accomplit surtout dès 1931 une remarquable carrière de pédagogue en enseignant le piano et la composition comme professeur titularisé au Conservatoire de Genève dès 1931 (piano, pédagogie, composition et orchestration). 

Par ailleurs, il joue un rôle de premier plan au sein de l’association des Musiciens Suisses et dans le Comité de la SUISA, dont il fut l’un des fondateurs.

Marescotti a fait partie du Conseil de la société suisse des droits d’auteur SUISA depuis sa fondation jusqu’en 1979 et du comité de l’Association des musiciens Suisses de 1955 à 1964. 

Il a été à l’initiative du « Concours international d’exécution musicale de Genève », aujourd’hui « Concours de Genève »,  dont il fût vice-président, de la fondation « Prix de composition Reine Marie-José » et président d’honneur de la Fédération des Concours internationaux de musique.

Comme compositeur, il est récompensé par le prix de composition de la Ville de Genève en 1963.

André-François de Marescotti, exigeant envers lui-même et sans concession, acquiert une réputation et une autorité qui l’on fait connaître bien au-delà des frontières suisses. Il est honoré par le prix de composition de l’association des Musiciens Suisses pour l’ensemble de son œuvre. Il représente par son œuvre l’une des valeurs les plus importantes du patrimoine musical de la Suisse Romande au XXe siècle et mérite de susciter tout l’intérêt des exécutants et des musicologues.

Il crée la Fondation Marescotti le 1er mars 1975, afin de contribuer au développement de la musique, en aidant les jeunes musiciens de talent qui se destinent à une carrière professionnelle et ne manque pas de l’ancrer durablement à Carouge afin de bien marquer son attachement pour cette cité, dans laquelle se déroule toujours aujourd’hui la Bourse annuelle en partenariat avec la Ville de Carouge.

Il meurt à Genève le 18 mai 1995.

Toute ma vie de production a été influencée par le climat de la musique française (Chabrier, Ravel, Debussy). Puis en 1947 et pendant sept ans, je n’ai rien donné à mon éditeur pour me vouer à l’approfondissement des techniques sérielles et dodécaphoniques qui ont transformé mon langage à partir de mon concerto pour piano en 1956, sans pour cela sombrer dans des spéculations sonores plus cérébrales que sensibles […] J’ose donc prétendre que mes expériences ne m’ont pas empêché de rester moi-même. Mais si je prétends continuer à écrire une musique répondant à la fameuse définition d’art d’accommoder les sons d’une manière agréable à l’oreille, ce sera en l’accompagnant de celle d’« art d’ordonner les sons dans le temps et l’espace ».

in Revue Musicale Suisse, Feuilles musicales N°23, mars-avril 1961

A.-F. Marescotti : entretien avec Nicolas Bouvier,16.05.1988 (© PLANS-FIXES, tous droits réservés)