Chargement...
Aller au contenu principal

Bourse et concours de musique de la Fondation Marescotti à Carouge – Genève

Bourse et concours de musique de la Fondation Marescotti à Carouge – Genève

LA FONDATION MARESCOTTI a été crée le 1e mars 1975 par le musicien André-François Marescotti à Carouge, ville d’origine de son fondateur.

Elle a pour but de contribuer au développement de la musique, en aidant les musiciens de talent qui se destinent à une carrière professionnelle.

A cet effet, elle octroie, si possible chaque année, une bourse à un ou une musicien-ne, compositeur, interprète ou musicologue, de 18 à 25 ans ayant un lien avec Genève, par son origine, son domicile ou sa formation musicale.

L’organe supérieur de la Fondation est un Conseil de fondation de sept à neuf membres, dont au moins un représentant des autorités de la Ville de Carouge choisi parmi les membres du Conseil Administratif ou du Conseil municipal.

Le Conseil de Fondation organise le concours de la « Bourse Marescotti-Ville de Carouge » pour l’attribution du prix de la Bourse, qui s’élève cette année à 

CHF 8’000.– montant de la subvention octroyée par la Ville de Carouge. 

La Bourse est attribuée par un jury de cinq membres, constitué de musiciens professionnels dont un membre du Conseil de Fondation.

Elle organise également dans le cadre des concerts d’automne de la Ville de Carouge, le Concert public du lauréat de la Bourse.

La Fondation est par ailleurs détentrice des droits d’auteur de toutes les œuvres du Fondateur André-François Marescotti ainsi que propriétaire de la bibliothèque musicale du compositeur, de ses collections, comprenant de nombreuses partitions, d’écrits et d’ouvrages se rapportant à la musique, ainsi que, sous la dénomination « Don de Sa Majesté La Reine Marie Josée de  Savoie »  des éditions complètes des œuvres de Claudio Monteverdi, revues par Gian-Francesco Malipiero, en dix-sept tomes datés de 1926 à 1966. 

La Fondation MARESCOTTI peut recevoir tous dons et legs et est au bénéfice d’une exonération fiscale, selon arrêté du Conseil d’Etat de la République et canton de Genève du 20 juin 1979.

Elle peut aussi organiser des concerts, des évènements musicaux, ainsi que participer à d’autres manifestations musicales.